Tu procrastines ? Voici les 4 erreurs à éviter

La procrastination, ça ne PEUT PAS se régler en se forçant à bosser.

Voici 4 méthodes faciles pour en finir définitivement, en douceur, sans devoir te "motiver", et sans devoir te pousser.

Ce sont les méthodes exactes qui me permettent de publier une vidéo par jour sur Webmarketing Junkie, une vidéo YouTube par jour, un article quotidien... tout en étant en pleins travaux dans ma maison.

Erreur numéro 1 :

Faire passer l'exploration avant la routine.

Dans les journées d'un entrepreneur, il y a deux types de tâches :

1- La routine : c'est le travail qui est essentiel pour faire tourner ton activité.

Filmer tes vidéos, enregistrer tes formations, rédiger tes articles ou tes mailings...

2- L'exploration : c'est la recherche de nouvelles méthodes, les tests, les mises en place de nouveaux outils...

L'exploration est par nature impossible à contenir dans un planning : on ne sait jamais combien de temps ça va prendre, parce qu'on ne sait pas ce qu'on va découvrir.

Le vrai danger, c'est de commencer ses journées ou ses semaines par l'exploration, puis de passer à la routine "quand ça sera fini".

Du coup, on décale le travail essentiel, et on se retrouve pressé par le temps, tout en étant épuisé et sans avoir plus aucune énergie pour le faire.

La règle numéro 1, c'est de toujours commencer ses journées ET ses semaines par la routine essentielle au fonctionnement de ton activité.

L'exploration, ça vient ensuite, quand la routine est terminée.

Erreur numéro 2 :

Accepter de répéter des tâches ingrates.

Quand on travaille seul, on a trois métiers.

On est à la fois patron, manager, et exécutant.

Le patron, c'est le stratège. Il décide des nouveaux produits à lancer, des méthodes de vente à tester, et ainsi de suite.

Le manager, il organise, il planifie, et il vérifie le travail.

Et l'exécutant, il fabrique ce qu'on lui demande de fabriquer.

Dans une entreprise, quand l'exécutant a trop de tâches ingrates à faire, quand il se sent exploité ou poussé au-delà de ses limites, il va se plaindre au manager, ou bien au patron.

Les syndicats, ça sert à ça : faire respecter la qualité de vie des exécutants, en allant se plaindre chez ceux qui décident.

Pourquoi on ne ferait pas la même chose quand on travaille seul ?

Si tes tâches d'exécution sont ingrates, alors tes chances de procrastiner dessus se retrouvent multipliées.

Respecte-toi, et va te plaindre au manager : lors de ta prochaine session de travail sur l'organisation de ton activité, tu essaieras de rendre la tâche en question plus facile, plus simple, plus ludique.

C'est une bonne idée de tenir une "liste de doléances" : à chaque fois que tu n'aimes pas exécuter quelque chose, à chaque fois que ça te semble ingrat, à chaque fois que ça pourrait être mieux organisé...

Alors note-le sur ta liste !

Et chaque mois, organise une journée "management", dans laquelle tu trouves des façons de régler ces problèmes pour rendre ton travail plus agréable en l'organisant mieux.

Une tâche agréable, avec le minimum de frictions possible, c'est une tâche sur laquelle on a beaucoup moins de chances de procrastiner.

Erreur numéro 3 :

Ne pas optimiser les démarrages.

Démarrer une voiture, ça demande beaucoup d'énergie.

Par contre, quand ta voiture est déjà lancée à 100km/h, elle continue à avancer même si tu coupes le moteur.

On néglige souvent la quantité d'énergie qui est nécessaire au démarrage d'une tâche.

Par exemple, si tu dois écrire 3 articles aujourd'hui...

Le plus dur, c'est de démarrer le premier. Pas d'en écrire un deuxième ou un troisième quand tu en as déjà terminé un.

Simplifie les démarrages, par exemple en préparant ton bureau la veille au soir, pour le lendemain.

Ou même, en écrivant la première ligne d'un article ou d'un mailing la veille pour le jour d'après...

Ou bien en installant ton matériel vidéo, ta caméra et tes éclairages la veille au soir, pour filmer le lendemain matin.

Je te recommande de faire la liste de toutes les tâches sur lesquelles tu procrastines souvent, et d'inventer pour chacune une stratégie qui te permet de limiter la friction au démarrage.

Ça donne des résultats étonnants !

Erreur numéro 4 :

Ne pas en faire assez.

On croit souvent que c'est plus facile de faire une vidéo que d'en filmer 7.

Que c'est plus facile de créer une formation par an qu'une par semaine.

Mais c'est faux, et j'en suis témoin : j'ai créé plus de 400 formations en ligne pendant ma carrière, je publie une leçon vidéo chaque jour sur Webmarketing Junkie, une vidéo YouTube quotidienne, un mail/article quotidien...

Pourquoi ?

Parce que c'est toujours plus simple d'en faire davantage.

Si tu ne crées qu'une seule formation, ou qu'une seule vidéo, alors tu te mets à tout dramatiser !

Et tu te dis :

"Il faut que ma formation soit absolument parfaite, vu que je n'en crée qu'une seule cette année".

"Il faut que ma vidéo soit absolument parfaite, vu que je n'en crée qu'une seule cette semaine".

Quand on crée davantage, de façon régulière, ça devient juste une habitude.

On dédramatise complètement : si la vidéo d'aujourd'hui n'est pas la meilleure de ma carrière, ce n'est pas grave : de toutes façons j'en ferai une autre demain...

Sans forcément faire de contenu quotidien, essaye juste de DOUBLER les choses sur lesquelles tu procrastines le plus.

Je sais que ça semble contre-intuitif, mais la procrastination est souvent due au perfectionnisme...

Et le meilleur remède au perfectionnisme, c'est d'en faire DAVANTAGE.

Quand on ne crée pas beaucoup, on a l'impression de tout miser sur un seul numéro. On n'a pas le droit de se louper.

Mais quand on crée davantage, on peut progresser petit à petit, sans faire un "all-in" sur un seul contenu.

🫵 Ne rate pas la leçon du jour sur Webmarketing Junkie :

"Les principes de l'écriture simple : comment rédiger des textes que les gens lisent vraiment"

Ce que l'école nous a appris sur la rédaction, ça ne marche pas DU TOUT sur le web : il faut faire exactement l'inverse.

À la fin de cette leçon, tu sauras comment écrire des textes qui sont VRAIMENT lus (pour tes pages de vente, tes articles et tes mailings).

Ce sont les principes exacts qui m'ont permis de faire décoller mon site... Et d'écrire des mailings persuasifs pendant plus de 10 ans.

Accède tout suite à cette leçon sur Webmarketing Junkie. Elle s'appelle :

"Les principes de l'écriture simple : comment rédiger des textes que les gens lisent vraiment"

Tu obtiens aussi :

👉 L'accès aux leçons vidéo quotidiennes + à l'archive des 193 leçons déjà publiées

👉 L'accès aux formations complètes incluses (+ une nouvelle chaque mois)

👉 L'accès aux événements Zoom réguliers (mastermind 2x par semaine...)

👉 Et l'accès à tout le reste, dont le forum sur lequel je réponds aux questions...

Toutes les infos sont sur la page d'accueil de Webmarketing Junkie.

Jean Rivière.